Paroles Quand je m'emmerde

Quand je m'emmerde, je m'ennuie,
J'fais des conneries toute la nuit,
C'est vrai, c'est vrai, c'est vrai !

Mais les conneries que je fais
N'ont jamais blessé personne.
C'est vrai, c'est vrai, c'est vrai !

Tu peux pas en dire autant
Toi qui tire sur les enfants
Quelques balles dans leur tête,
T'aimes pas l'bruit de leur mobylette.

Je comprends que tu n'aimes pas
Le bruit de leur mobylette
Parce que demain tu bosses.

Mais c'que tu ne comprends pas
C'est que dans quelques années
Ils finiront comme toi.

Alors saoûle-toi la gueule, vas voir les putes,
Mais rappelle-toi qu't'as été jeune
Et laisse-les maintenant faire c'qu'ils veulent.

Quand j'm'emmerde, je m'ennuie,
J'fais des conneries toute ma vie,
C'est vrai, c'est vrai, c'est vrai !

Mais les conneries que je fais
N'ont jamais blessé personne.
C'est vrai, c'est vrai, c'est vrai !

Tu peux pas en dire autant
Toi qui as peur des voleurs
Et qui tues (blesses) par erreur
Ton fils qui rentre la nuit.

“Eh papa, tire pas sur moi,
J'suis pas un cambrioleur !“

“Eh papa, tire pas sur moi,
J'suis pas un cambrioleur !“

 



Quand je m'emmerde est l'ultime témoignage en 24 pistes de la participation de l'harmoniciste officiel de LSD, Jean-Pierre Triquet, membre originel du groupe, parti fonder en 81 les Civils Radio à Orléans. De retour en 83 pour mettre un soupçon de blues sur le troisième album de LSD, Terkadec (un de ses multiples surnoms) "Partira sans dire adieu" au début 87.

TL / LSD. 1980
Harmonica 1983 : Terkadec