Paroles Les poings du destin

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

Le jour viendra où tu apprendras que c'est dur, que ça craint
Car quand on perd quelqu'un qu'on aime, on perd un peu d'soi-même.

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

Quand frapp'ront les poings du destin, même la musique sera triste,
T'auras plus envie de rien et tu s'ras plus seul que jamais.

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Car les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

C'est vrai aujourd'hui tout va bien, t'as tout c'qu'il te faut sous la main
Mais attention le jour viendra où tu n'auras plus rien !

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Car les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

Le jour où les poings du destin frapp'ront à ta porte,
T'auras beau être le plus fort, T'auras qu'tes yeux pour pleurer

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

Le jour viendra où tu apprendras que c'est dur, que ça craint
Car quand on perd quelqu'un qu'on aime, on perd un peu d'soi-même.

Car les poings, les poings du destin, quand ils frappent ils font mal,
Les poings, les poings du destin, n'ont pitié pour personne.

Les poings, les poings, les poings du destin...

TL / LSD. 1988