» Lima Sierra Delta » #34

Bulletin périodique de propagande, publié par LSD à l'attention d'une partie de la jeunesse de France, de partout et d'ailleurs ainsi que de l'International Raya Fan-Club.
Les admiratrices et les supporters de LSD désirant se procurer les prochains numéros devront joindre nécessairement pour toute réponse, autant d'enveloppes timbrées, mentionnant destination et destinataire.
Correspondants étrangers, fournir coupons internationaux.
Contacts :
limasierradeltafanclub@gmail.com
Lima Sierra Delta, b.p. 39, 75221 Paris cedex 05, France.

     »

Trente-quatrième numéro de LIMA SIERRA DELTA fini de rédiger au mois de mai de l'année du Tigre.

Calendrier prévisionnel du LSD GRANADAAMOK TOUR 98-99

Non daté. Alice avoue avoir seulement découvert LSD en janvier 96 à l'Exo7 de Rouen. Elle semble avoir discographiquement rattrapé pas mal de retard. Félicitations et bienvenue au club.

08/10/97. Bien reçu le n°1 de "Cum Feel The Noize", fanzine du pays celte. Pas de problème pour un interview. Tu auras déjà dû nous envoyer les questions.

16/10/97. Message de Marie de Lille. Réponse : LSD sera au Splendid, le vendredi 24 avril, non le 15 mai 1998.
Reçu le n°4 de Limo Life le fanzine. Bruno a fait preuve de bon goût en mettant en couverture une photo de l'excellente Pénélope chanteuse du feu groupe punk san franciscain The Avengers circa 78. Le moment fort du fanzine : l'interview de Michel des Gens D'Ici. A retenir une biographie de LSD 7-95 samplé à partir de celle de Juke-box magazine circa 88 et d'extraits de fanzines historiques comme Deadfuck Commando/Gabba Gabba Hey, On Est Pas Des Sauvages and co. Le n°5 de Limo contiendra très certainement un interview de TL et un non-interview de Cambouis (où il n'y a pas de réponse à la question qui lui est posée à savoir si c'est lui qui a joué avec Propsack). Reçu le l.p. Tendances Négatives produit par Limo Life le label, compilation new breed de punkrockers hexagonaux (Ahorcados, Légitime Défonce, Torquemada, Freeze Kids, Les Partisans, Radical, Phase Terminale, Perfuses, Dickheads, Prouters, Toxic Waste, Kromen, Zabriskie Point et Civil Agression). Certains d'entre eux sont en contact avec Lima Sierra Delta depuis un certain temps. Dans un genre tout à fait opposé, reçu le disque de Navis pour qui Aï (une des deux hurleuses sur l'instrumental Granadaamok) a donné sa voix et co-composé le morceau Tara Bir's Air Fly qui figure sur le maxi sorti chez Barclay, Polygram.

Novembre 97.
Frank Frejnik Serbe ou Croate travaillant au magazine international clermontois Rock Sound a rédigé une chronique de "Granadaamok" tout à fait satisfaisante et véridique. François Guibert de L'Affiche a encore réussi à placer une chronique positive de Granadaamok dans les pages d'un journal qui ignore le rock and roll plus que moins. Félicitations. Daniel Stéveniers du magazine Best s'est montré le plus doué de tous ses homologues pour l'écriture automatique. Lu dans Crazy Roller : "Description de la plus belle fille du monde... constat des différents événements de l'actualité, ou de rêves qui pourraient combler l'humanité. Pas de langue de bois, pas de grande thèse, pas de morale. Du concentré de vie, une touche orientale et la nostalgie d'un temps pas si éloigné que ça. Attention très grosse surprise musicale". Rock & Folk. Chroniqué par H.M. Celui-ci avait douté de l'album "Tambour Et Soleil" auquel il reprochait le cosmopolitisme textuel et musical et semble coinvaincu par le nouvel album Granadaamok "dégageant un entêtant parfum sixties...l'influence prédominante reste le ragga, mais rock et rythm'n'blues reviennent au premier plan". Un commentaire s'impose : LSD n'est pas influencé par le ragga contemporain mais par le reggae protohistorique.

03/12/97.
Le journaliste bordelais Christian Larrède avait démarré dans le pigisme par une chronique négative de "Banzaï" en 1991 dans laquelle il prévoyait que sa liberté d'expression allait être physiquement menacée par LSD et supporters consorts. Peut-être avait-il eu vent de l'histoire, selon laquelle certains membres du groupe bordelais le plus célèbre de France avaient demandé à certains membres de LSD de rendre conjointement visite à Arnaud Viviant, lui aussi pigiste musicologue et le punir pour ses propos. LSD avait décliné l'invitation. Depuis et sans avoir été contraint, Christian Larrède a chroniqué favorablement "Tambour Et Soleil" en 95, et en encore plus favorablement "Granadaamok" en ce jour de 97 dans les Inrockuptibles.

14/12/97.
On pouvait lire dans La Presse de la Manche : "rescapés des annés 80, LSD continue de creuser son sillon sans vraiment chercher ailleurs (techno, house, rap...). Empêcheurs de tourner en rond, bouffons du roi, têtes brûlées, associables... Si LSD n'existait pas aujourd'hui, nul doute qu'il faudrait l'inventer. Même si LSD ne colle plus vraiment aux modes du moment. Après tout, on s'en moque".

17/12/97.
Lu dans dans le supplément Aden du Monde et des Inrockuptibles : "TL et ses comparses ont vaillamment résistés à des années dévastatrices pour plus d'un groupe de leur obédience".

19/12/97 & 20/12/97.
LSD était à la Boule Noire sur la Planète Montmartre. Frank de République pendant ce temps repartait à Pattaya profiter de la dévaluation du bath thaïlandais tandis que Cob de Heyrieux et son acolyte avaient quitté leur octroi autoroutier rhodanien et montaient à Paris pour voir LSD s'interactiver dans le sous-sol de la Cigale entre Pigalle et Blanche. La salle a conservé sa déco mural des années 60 : tout une fresque de demoiselles hippisantes dans des poses psychédéliques. A l'occasion de ces prestations scéniques au fond de cet ex-clac, TL a fusillé son ampli et l'installation électrique a prouvé qu'elle était la même qu'à l'époque d'Asphalt Jungle. Le second soir, oubliant sa condition de businessman (ex-d.a. chez Musidisc et nouveau big boss du label Double T), RV2plasse s'est emparé du mike pour annoncer le concert de la double-décennie de LSD qui aura lieu en 1999 et a hurlé avec JP, le morceau de salutation finale. Pendant ce temps dans Le Point de la même semaine, on pouvait lire : "LSD... Granadaamok...rock âpre...world orientale" ! Dans Nova, il était question de LSD dans les termes suivants : "LSD... longévité intègre et activisme mercenaire". Dans le Parisien Libéré : "Une Souris pas si Déglinguée... l'émouvant "Fin Des Années 70" déclinant en 26 vignettes alphabétiques et parfois tragiques, les grandes heures du mouvement punk parisien. Et on se réjouira ce soir que TL et ses compagnons aient échappé à cette hécatombe".

Janvier 98.
Citizen K du mensuel L'Indic en des termes inappropriés a descendu "Granadaamok" dans le numéro de janvier de ce magazine nancéen. Un droit de réponse de LSD a été publié dans le numéro de février. Puis un lecteur a pris le relais dans le numéro de mars pour contrer le journaliste précité. Aux dernières nouvelles, L'équipe du magazine L'Indic vient de déposer son bilan.

21/01/98.
TL et Thierry rencontraient à Paris, une mystérieuse business-woman autant saïgonnaise que japonaise pour un proposition de concert extrême-oriental.

02/03/98.
Guénolé de Lille nous signale qu'à St Brieuc, 10 rue du Port, un bar nommé "La Souris Dézinguée". Le gérant nous avait fait par de son projet il y a un certain temps déjà mais on ne savait pas qu'il était devenu réalité. Sinon on a comme toi bien remarqué que le général Anatoli Kornoujov a confirmé avoir donné l'ordre d'abattre l'avion civile de la Corée du Sud dont il est question dans la chanson "Dans le ciel de l'URSS". Notez bien que lors des prochains concerts de LSD, ce morceau sera chanté en lead par Muzo. Reçu de Blanche ex-Alsacienne devenue Parisienne, une carte postale intitulée "La Sourie Déglinguée" (sic!) éditée par LimeLight Ciné-fils, 3 rue de la Course, Strasbourg, son auteur s'appelle Alexis Delon.

11/02/98.
Emmanuel Tellier interviewait TL pour l'hebdo Les Inrockuptibles. Deuxième interview de la décennie publié une semaine plus tard !

23/02/1998.
Une lettre ainsi datée et signée par Pierre D., un ex-Charentais exilé à Buenos Aires nous apprenait que tous les samedis sur les ondes de radio Libertad (950 AM) de Buenos Aires, on entendait le titre "Tambour et soleil" et d'autres encore. "La Mañana de Francia" est le nom de l'émission.

28/03/98.
TL était au Nord de Hong-Kong tandis que Rikko et la moitié du crew de LSD étaient au Sud du Siam.

31/03/98.
TL était à Saigon pour participer à la conférence de presse pour la présentation du Festival Culturel et Commercial International lequel se déroulera du 24 décembre 1998 au 1er janvier 1999 dans l'enceinte du Palais de la réunification, à l'occasion du tricentenaire de Saigon (Ho Chi Minh Ville), Vietnam.

14/04/98.
Bon anniversaire aux deux petits Celtes d'Anne et Yannick de Lanester. Détail biographique : Lanester est partiellement le pays des ancêtres de Muzo et de TL.

15/05/98.
La synergie n'étant pas le fort de LSD, à l'heure où vous recevez ce bulletin d'information, le concert de LSD à Lille a déjà eu lieu A cette occasion on a appris que Denis Merman Speed allait se marier alors félicitations. Notez bien que "Saint-Sauveur" et "Fais Pas Le Con" sont de nouveau au répertoire depuis ce concert.

22/05/98.
Lors du concert au Noumatrouf (Nahm darauf pour les germanophones). Une question qu'on a pu se poser : Vu qu'il n'y avait que des demoiselles de Belfort et de Montbéliard dans la salle, LSD a-t-il vraiment joué à Mulhouse ce soir là ?

10/06/98.
JC et les Bad Lieutnants joueront à la Péniche Blues Café, Paris, Quai De La Gare, avis aux amateurs.

Salutations à toutes, à tous et en particulier à B. Guillaume de Deuil-la-Barre. C. Pierre de Niort.. C. Thomas & M. Oum de Paris.. C. Thomas & M.O. de Paris.. G. David de Leers.. H. Alice de Bihorel.. H. Yann de la Gacilly. J. Frédéric de Bangalore (Inde). M. Anne & Yannick de Lanester. M. Jean-Brice du Pouget. M. Mickäel de Donges.. O. Michel de Massilia. P. Claude de Chatelaillon Plage. S. Marie de Lille. T. Frédéric de Limoges. T. Philippe de St Jean de Braye. T. Thierry de Montélimar. T. Thierry de Pommereux.