» Lima Sierra Delta » #32

Bulletin périodique de propagande, publié par LSD à l'attention d'une partie de la jeunesse de France, de partout et d'ailleurs ainsi que de l'International Raya Fan-Club.
Les admiratrices et les supporters de LSD désirant se procurer les prochains numéros devront joindre nécessairement pour toute réponse, autant d'enveloppes timbrées, mentionnant destination et destinataire.
Correspondants étrangers, fournir coupons internationaux.
Contacts :
limasierradeltafanclub@gmail.com
Lima Sierra Delta, b.p. 39, 75221 Paris cedex 05, France.

     »

Le stock de tee-shirts noirs recto verso LSD TAMBOUR ET SOLEIL ! étant épuisé pour l'instant, seul est disponible le nouveau modèle de tee-shirt gris recto LOGOJADE LSD pour la somme de 85 francs à régler par chèque à l'ordre de MAXIMUM SWING. Vous avez entre les mains le trente-deuxième numéro de LIMA SIERRA DELTA fini de rédiger au début de l'année du Buffle.

Princesses
Après le tournage du clip, Princesse Somrudi est partie sous le soleil du Siam, Princesse Kim s'est envolée au Chiapas, Princesse Tuong Vân est toujours à Paris.

Vénales Fiancées
Cat-Diêm VF2 a organisé pour le nouvel an sino-viêt, un Asiafolies au Bataclan particulièrement réussi. Latsaline VF4 s'est encore fait remarquer en pleine ondulation, juchée sur le comptoir de la Flèche d'Or au cours de la rediffusion sur FR3 du tournage de Princesses De La Rue (version Live) pour l'émission de J.L. Foulquier, "Cap'tain Café".

Kawthoolei
Bientôt dans les bacs : Le single remix de Tambour Et Soleil avec en bonus, l'instrumental de Brigitte Bardot Cambodgienne et le très rare Bus N°47.

29 07 96. Festival de soutien au magazine Ogoun au Caes de Ris-Orangis. Le concert est organisé par Poussin ex-bassiste des Soucoupes Violentes et de Link Wray. La batterie est pour cause d'alliance ethnique prêtée par l'ex-batteur viet-tamoul des Coronados.

05 07 96. Festival Asie-Occident de Saint-Florent le Vieil.
Arrivée désordonnée d'un tiers de LSD dans cette principauté ministérielle en tout début d'après-midi. La place Maubert et les bords de la Loire sont déjà envahis par une brigade d'artistes chinois encadrés par leurs inévitables commissaires politiques camouflés en interprètes. La mission de LSD outre d'exécuter une sélection appropriée de son répertoire, elle est pour le surlendemain: accompagner Dou Wei, chanteur pékinois dont le registre est plutôt new-wave.

A l'origine, le concert était prévu en plein air et contre-bas de l'abbaye mais l'orage menaçant, l'organisateur a déménagé la scène au gymnase municipal. Dans les sous-sols de l'Abbaye, se tient une exposition sur le Ramayana thaïlandais. Accueillis par de séduisantes hôtesses dont la nationalité ne fait aucun doute, il est permis de penser qu'il s'agisse des descendantes de ces ambassadeurs du Siam ayant accosté dans la région au XVIle siècle même si ce n'est pas la réalité.

Le spectacle musicale du samedi se déroule dans la chapelle abbatiale où a lieu une joute polyphonique entre des Corses et des gamines appartenant à la minorité Dong originaire du Guizhou, au Sud de la Chine.

07 07 96. Dimanche matin, LSD enfin au complet, monte sur scène pour les répétitions avec Dou Wei. Rikko entre deux notes de basse est surtout attentif la fiancée de celui-ci, assise sur les strapontins, incognito et plutôt modeste connue l'indique le second idéogramme de son nom, il s'agit en fait de Wong Faye, jeune chanteuse aussi célèbre sur le Continent qu'à Taiwan et Hong-Kong. Une fois le soundcheck terminé, on laisse la place à la troupe de comédiens, de musiciens et d'acrobates. L'un d'entre eux qui s'est foulé le pied au cours de l'échauffement, fera d'invraisemblables cabrioles lors de la représentation publique, puis, une fois de retour aux coulisses, sera évacué sur une civière à l'hôtel.

Quand LSD débarque sur scène, le public en majorité non-debout (!) dans la salle lui est tout à fait inhabituel : beaucoup de fonctionnaires de la culture & des Affaires Etrangères, de diplomates asiatiques, RFI Vietnam et consorts, un contingent de supporters de LSD minorisé soit, est néanmoins présent. Bartholomey responsable de la programmation est légèrement inquiet en consultant la playlist de LSD dont certaines chansons ont une ironie idéologique qui pourrait choquer l'assistance : comme Saigon Oi ou Rangoon-Lhasa.
Après le concert, la demoiselle qui s'appelle Toum, feignant de ne pas avoir compris les paroles de Princesses De La Rue, ni celles de Bangkok, demandera non sans sourire ni malice des explications à l'auteur des textes. Pour jeunesse De France, LSD est rejoint par les deux claviéristes de Dou Wei. TL en profite pour apostropher le ministre et maire de céans et lui demander de leur accorder deux passeports français au cas où ils auraient envie de faire défection. LSD quitte la scène, le temps de se faire tancer par un journaliste de la presse régionale qui trouve que LSD aurait pu jouer moins fort. A la fin du set de Dou Wei, Cambouis et Rikko remonte sur les planches pour l'accompagner sur un morceau à tendance léthargique. Pour le final, tout LSD est sur scène afin de jouer une ritournelle sautillante jamaïcanoïde composée par Dou Wei, battant la mesure avec son tambourin, le meilleur moment de cette collaboration franco-chinoise.

27 07 96. Festival de Sedan. LSD arrive près d'un camping à proximité d'une pièce d'eau, ersatz balnéaire pour vacanciers flemmards préférant les Ardennes à la côte d'Opale. Muzo et TL attendant de monter sur les tréteaux, font de l'aquavélo. Un concert à ciel ouvert, une foultitude d'estivaliers chaleureux et de moustiques nuisibles.

19.09.96. L'équipe de C-Net est descendue au studio New-York pour filmer LSD en super 8 et lui poser des questions sur le produit lysergique du même nom.

11 10 96. LSD sur France Inter. LSD est invité par Laurent Ruquier à interpréter en direct, d'une part Princesses De La Rue et d'autre part Marie Dominique, accompagné non sans virtuosité par Richard C. au piano bastringue.

20 11 96. LSD trempé par la grêle qui tombe sur la porte des Lilas s'essore à la régie de Digital Age où s'effectue la masterisation de la futur compilation "Beaucoup De Libertés". La voisine de l'ingénieur du son est une professionnelle de la relaxation. L'émission Tip-Top sur TFI n'aura vécu que deux éditions mais avouez que le choix de Brigitte Bardot Cambodgienne comme générique n'a pas été déplaisant.

28 01 97. Rikko et TL étaient interviewés par Olivier Cachin pour MCM. L'occasion de revoir LSD au festival de Bourges jouer Kamikaze Rock And Roll ainsi que le vidéogramme de Parti De La Jeunesse.

08 02 97. LSD au studio Sweet Home de la Plaine Saint-Denis enregistrait des prototypes de nouveaux morceaux : Gretel Aujourd'hui, Liza, Hong-Kong, Si J'Avais Une Machine, Hène Ha Be Ho Hu, Ciel De l'URSS.

09 02 97. Toujours au même endroit LSD enregistrait une maquette préparatoire de Drelon, We Lose To Win, Sex-Shop ainsi qu'un instrumental pour l'instant anonyme.

13.02.97. A la veille de la Saint-Valentin, retour au studio précité. Chi Minh a pu faire un free-style vietnamophone et balancer quelques insultes familières pendant la chanson intitulée Viêt-Kiêu qui est en quelque sorte une suite à Cousins Cousines du Vietnam. Viêt signifiant "Vietnamien" et Kiêu, "ceux qui vivent à l'étranger".

Correspondants 97
B.G. GRÉGOIRE de Paris.
B. THIERRY de Boekhoute.
B..VÉRONIQUE de Craponne.
C. DAVID de Sanvignes.
C. FABRICE de Montrouge.
C. LAURENT de Mulhouse.
C.D. PHILIPPE d'Heyrieux.
C. PIERRE de Niort
D. ALAIN de ?
D. EMMANUEL de Paris.
G. DAVID de Leers.
G. FRANCOIS de Saint-Brice.
GUÉNOLÉ de ?
J. CHRISTOPHE de Cagnes sur Mer.
J. DIDIER d'Antibes.
M. SÉBASTIEN de Saint-Maixent.
M. FRANICOIS & V. LANE de Chazay d'Azergues.
M. ALEXANDRA de Rambouillet.
M. CHRISTOPHE de La Salvetas Saint-Gilles. M.Y.O.B.
Laurent de Toulouse
N. ARNAUD de Bidasseland.
R. MATHIAS d'Alès.
R. Serge des Comores.
S. MARIE de Lille.
V. STEPHANE de Neufchâtel en Bray.
V. THIERRY de Troyes.

Beaucoup De Libertés 80-84
Lus dans la presse et n'engageant que leurs auteurs, quelques commentaires laudatifs concernant l'anthologie précité :
" Titres fédérateurs, efficaces qui ont marqué leur époque ... Plus qu'un piège nostalgique, cet album est une eau forte ... Énergie brute et singuliers penchants rockabilly,...Musique des tricards parisiens ... Quelques versions rares de vieux morceaux... Les premiers outrages du fer de lance du mouvement punk français..."
La chronique même critique de David Boidin dans le magazine lillois "Presto" est très satisfaisante par ses accents prophétiques : LSD réserve effectivement pas mal de surprises audio et visuelles pour les mois à venir. Quant aux commentaires "raticides" de H.M. dans les deux derniers numéros de "Rock&Folk", ils sont à la fois justes et inexacts. Justes parce que la compilation parue chez Last CaIl/Arcade ne tient pas compte de la chronologie selon la discographie mais selon la création historique, ainsi As-Tu Déjà Oublié a peut-être été enregistré en 83, mais LSD le jouait déjà en 79. Inexacts en ce qui concerne son appréciation de l'album Tambour Et Soleil, penses-tu réellement que ça soit une obsession que de mettre de la couleur asiatique sur ce monde de grisaille ultraeeuropéen ? Mais bon. on peut pardonner H.M. pour sa franchise erratique vu qu'il fut organisateur des deux derniers concerts importants et mouvementés de LSD à Ivry-Hong-Kong s/ Seine.

La Fin Des Années Soixante-Dix Dans L'Ordre Alphabétique est la nouvelle thématique écrite par TL qui sera publiée dans le prochain numéro du Magazine Ogoun.

Réponse au courrier
Dong Palaan est un quartier de Vientiane au Laos.
En ce qui concerne l'onomastique tibéto-mongole pour la prochaine génération, pas deproblèmes, Thierry mais donne-nous quelques options sémantiques en français.
Pour Stéphane qui part au japon : les références du cd nippon de LSD : GANEKO YORIKO MEETS LSD IN PARIS, WWPCP-8101 (TLCD-93003), label: TELEDISC/NTT, distributeur : WAVE.
Félicitations à Arnaud N. qui est relativement chanceux : d'une part pour avoir assisté par hasard à la séance iconographique préliminaire de Princesses dans le XIIIe et d'autre part pour s'être déjà procuré le single remix de Tambour Et Soleil. On te transmet la photo de la manif pro-tibétaine et taïwanaise dès qu'on met la main dessus.
Christophe M., normalement on devrait venir à bout de ce projet de k7 vidéo, la qualité des concerts filmés à Toulouse et à Montp' étant encourageante pour le concrétiser. Cela dit, la performance de LSD à Foix durant l'été 94(?) était a insurpassable, nous nous rangeons donc à ton avis, surtout après avoir inhalé la fumée d'étranges cigarettes ariègeoises, adossés au mur de cette inoubliable prison régionale.
Didier on a bien capté ton coup de fil à ta sortie de celui des Baumettes. Meilleure année pour toi et tes amis.
Christophe, la première transcription japonaise en kana de Lima Sierra Delta a été modifiée par souci de conformité orthographique, à la demande Kazué, camarade nipponne de la fraktion de l'Armée du Soleil Levant pro-LSD à Paris. Pour ce numéro, l'option est idéographique, bon décryptage !
François, franchement, est-ce que tu sais la chance statutaire que tu as par rapport aux prochaines générations du troisième millénaire ? Tu fais partie des derniers objecteurs de conscience de la planète hexagonale !
Bonne continuation et salut l'équipe de La Clef, l'Eclipse de St Germain en Laye
La Souris Déglinguée en concert parisien dans une grande fête estudiantine le 28 Mars 1997 - A confirmer

Nord-Vietnam. Malgré la chanson sud-vietnamophile qui débute l'album Tambour Et Soleil, une émission musicale de deux heures a été consacrée à LSD le troisième jour de l'année du Buffle, soit le 9 février 1997 sur la radio nationale hanoïenne. Les clips de Vénales Fiançailles et Princesses De La Rue ont été également vus sur la télévision locale.
Humbles remerciements aux Cousins et Cousines du Vietnam pour cette très cool opération de déverrouillage culturel. Une chronique du dernier album de LSD a été également publiée dans le journal "Lao Dông".
Sur le front de la média-invasion hexagonale, rentrée en playlist sur France Inter de la version remixée de Tambour Et Soleil de Kawthoolei
Surréaliste ! L S D squatte la page 712 de l'édition 1997 du dictionnaire Larousse de chanson mondiale.

Salut à tous et à bientôt

Lima Sierra Delta copyright 1997