» Lima Sierra Delta » #29

Bulletin périodique de propagande, publié par LSD à l'attention d'une partie de la jeunesse de France, de partout et d'ailleurs ainsi que de l'International Raya Fan-Club.
Les admiratrices et les supporters de LSD désirant se procurer les prochains numéros devront joindre nécessairement pour toute réponse, autant d'enveloppes timbrées, mentionnant destination et destinataire.
Correspondants étrangers, fournir coupons internationaux.
Contacts :
limasierradeltafanclub@gmail.com
Lima Sierra Delta, b.p. 39, 75221 Paris cedex 05, France.

     »

Le nouveau t-shirt recto-verso LSD TAMBOUR ET SOLEIL ! est disponible contre la somme de 135 F à régler par chèque à l'ordre de MAXIMUM SWING.

19.11.95. A l'Usine de Reims, LSD partageait l'affiche avec les STRANGLERS. Intrigué par la polyvalence de Manu, J.J. Burnel a demandé à TL si ce camarade technicien était le monitor man ou le keyboards player de LSD.
21.11.95. Pour le concert parisien du Café de la Danse, LSD avait appelé à la rescousse Patrice Renson, qui a joué quelques claviers sur l'album Banzaï et quelques percussions sur l'album Tambour et Soleil. Ce jeune Toulonnais, requin des studios, a joué avec brio les parties imposées. On peut juste lui reprocher d'avoir oublié d'aller au salon de coiffure de Brigitte Bardot Cambodgienne se faire ratiboiser les douilles.
26.11.95. Rikko en direct sur Oui FM à l'émission de Dom Kiris, a lu certains extraits du Nyctalope, écrit pas Xavier Coton et publié aux éditions Sortilèges, distribué par les Belles-Lettres, un gros récit monomaniaque explicite non pas dénué d'intérêt pour ceux qui apprécient le contenu implicite de Bangkok et de Princesses de la Rue de Sabailand. Un peu plus tôt dans la journée, un interview a été donné à un journaliste de Standards, fanzine musical de Fontenay Sous Bois. Patrick Shan le même jour est rentré en contact avec Actes-Sud, éditeur arlésien, pour la présentation de son projet biographique provisoirement intitulé La Souris Déglinguée 1979-1995.
01.11.95. Halloween oblige, M6 a diffusé Vénales Fiançailles et Rangoon-Lhasa ! Que ceux qui veulent voir LSD un nombre hypnotique de fois par jour sur cette putain de télévision, fassent du harcèlement épistolaire auprès de la direction de la programmation de Boulevard des Clips ou encore la submerge de messages par fax.
03.11.95. Jeunes gens branchés des années 90, tremblez ! La société du spectacle est en mutation ! depuis peu, une admiratrice virale de LSD s'est incrustée dans le staff journalistique du consortium médiatique de Nova, la Sono Mondiale à Bizot. Ce qui explique la publicité gratuite pour Cités des Anges il y a quelques mois, et la rencontre à ce jour sur les ondes déjà nommées de LSD avec Zhu Heqi alias Dadawa, chanteuse cantonnaise, interprète des compositions très tibétoïdes à base d'arrangements et d'échantillons programmés par le Shangaïen He Xuntian. L'interview réalisé dans une atmosphère worldmusic réorienté, s'est accompagné d'une première diffusion radiophonique de Tambour et Soleil de Kawthoolei. Le même jour à la boîte postale de Lima Sierre Delta, arrivait la lettre de J A E, de Boulogne, ancien de la VIIème Brigade et toujours supporter du KNLA, qui en connaissance de cause a beaucoup apprécié entre autres, Tambour et Soleil de Kawthoolei. Message perso : quand tu veux pour le pepsi cola mekhong côté Seine.

Calendrier prévisionnel LSD. Tournée Tambour et Soleil.
Enregistrements radiophoniques **, Interventions publiques *, pour fin 95 et début 96.
NOVEMBRE.
21.11. France Inter. Pollen, Divan du Monde *
22.11. France Inter. Sur le Pont des Artistes *
25.11. Noisy le Grand. Fnac **

JANVIER.
24.01. Lille. Aéronef
25.01. Rouen. Exo 7
26.01. Nantes. Olympic
27.01. Limoges. John Lennon

FEVRIER.
01.02. Clermont
02.02. Montpellier. Victoire 2
03.02. Toulouse. Bikini
07.02. Lyon. Transbordeur
09.02. Paris. Cigale
16.02. Dijon. Vapeur
17.02. Grenoble. Entrepôt
22.02. Rennes
24.02. Mâcon

MARS.
09.03. Colombes. Cadran
16.03. Elancourt. Bilbo
22.03. Rambouillet. Usine à Chapeaux
30.03. Ris Orangis. Le Plan

Ceux qui collectionnent les coupures de presse concernant LSD ont remarqué que le tout nouvel album a été accueilli plutôt favorablement. Passons sur les critiques élogieuses et faisons une mise au point à l'attention de ceux du business et des médias incultes qui ne comprennent pas.

POURQUOI TAMBOUR ET SOLEIL
L'engouement actuel pour le réassort punk, c'est bon pour ceux qui n'ont pas vécu les débuts du mouvement. Mais quand on a assisté aux répétitions d'Asphalt Jungle dans les caves de l'Open Market en 76 aux Halles, quand on a vu entre autres Jam, 999 à Londres, The Dils, Avengers, Nuns à Fesno en 77, Sham 69 et The Beat au Palace en 80, et qu'en plus on joue dans LSD depuis 79, on n'a pas besoin d'être revivaliste puisqu'on n'a pas cessé d'exister jusqu'à maintenant. Okay, Vénales Fiançailles est un slow, mais au même titre que Nostalgique en 84 paru sur l'album Cité des Anges. Pas de quoi s'insurger et s'étonner sur les soi-disant revirements actuels de LSD, ils sont récurrants depuis un paquet de temps. Certains programmateurs radio néo-engagés, qui dix ans auparavant refusaient de diffuser Dernier Pogo à Paris ou Saint-Sauveur, vont trouver cette fois-ci Vénales Fiançailles trop cool et pas assez noisy. Pas la peine de leur expliquer que c'est simplement la suite de la même histoire, du même storyboard. Normal, ils ne font pas partie de "la forêt des peu nombreux", de "la forêt de ceux qui savent", autrement dit en chinois shaolin ! A bon entendeur, salut !

C'est vrai que TL qui écrit les textes pour LSD, est un métis eurasien, mais au niveau idéologique, Tambour et Soleil n'est pas plus extrême-oriental ou moins occidental que Banzaï ou les précédents albums. Il y a pour chaque chanson une toile de fond, sur laquelle est tissé un paysage culturel, asiatique ou pas, pour exprimer un certain nombre de convictions personnelles, qui elles n'ont pas de frontières.

Le morceau Tambour et Soleil de Kawthoolei, est du point de vue du texte, un développpement du dernier couplet de Dernière Chance et du second couplet de Bangkok, et ce n'est pas un "flirt avec la variété", comme on a pu lire dans certains organes de la presse nationale, c'est tout simplement un slow de solidarité à la cause karen.

Salutations spéciales à :
Guénolé de Paris,
Jean-Christophe de Paris,
Saïd de Roybon,
Thierry de Boekhoute,
Yves d'Achenheim,
Bleach Dominique de Caen,
Erwan de M.U.D,
François de Rennes,
Nicolas de Guyancourt,
Pierre de Niort,
Christophe de Fleury-Mérogis,
Anaïs de Paris,
Cob d'Heyrieux,
Guillaume de Valantignes,
Anthony de Cholet,
François de Saint Brice,
Yannick de Roissy en Brie,
Adeline de Lisses,
Olive de Chilly-Mazarin,
Yann de La Gacilly,
Inner Rage de Paris,
Jean-Marc de Billière,
Jean-Marc de Saint-Paul les Dax,
Jean-Baptiste du Pouget,
Jean-Brice du Pouget,
Marie de Chilly-Mazarin,
Yannick et Anne de Fresnes,
Christophe de Pleyberchrist,
Neel Thomas de Rozay en Brie,
One Voice Rosco de Ségré,
Gerry de Lille,
Jean-François,
L du Chesnay,
Maxime d'Heyrieux,
Stephan de Longwy,
Marie de Lille,
Damien de Levallois,
François de Paris,
Isabelle de Paris,
Jean-Yves de Toulon,
Jeanne de Bois-Colombes,
Philippe d'Orléans,
Philippe de Melun,
Thierry de Troyes,
Yves de Sainte-Féréole,
Virginie de Nantes,
Kelko d'Osaka,
Simon de Selle la Forge.

Les paroles de ces deux chansons de LSD ne figurant pas sur les supports commercialisés de l'album Tambour et Soleil, nous vous les présentons dans ce bulletin, in extenso.

BRIGITTE B. CAMBODGIENNE
Au niveau du courage, putain c'était ric rac Diplomate à plat ventre, devant l'armée Macaque Ils ont laissé tuer le Prince Sivit Matak Pour sauver l'ambassade d'une éventuelle attaque Non ce n'est pas du cinéma, comme dans la Déchirure Car la réalité, elle fut cent fois plus dure C'est ce que tu m'as dit, dans ton salon de coiffure Brigitte Bardot cambodgienne Echapée de la dictature Brigitte Bardot cambodgienne Cette chanson elle est pour toi, exilée de Knom Phen Brigitte Bardot cambodgienne Devenue par le destin une vraie parisienne Dans les années 70, les manifestants gueulaient Des slogans révolutionnaires entre Bastille et République Où sont-ils maintenant, auraient-ils des regrets ? D'avoir soutenu le combat d'un génocide démocratique Des millions de morts dans les rizières cimetières Autant de mines anti-personnel, en guise de garde frontière Mais toi tu penses, c'est ton karma, d'avoir connu le pire Brigitte Bardot cambodgienne Ecoute ce que j'ai à te dire… Quand je te regarde danser, Tes mains et tes pieds ressemblent à des serpents Et quand tu te mets à chanter Un air qui date de la nuit des temps J'ai l'impression de t'avoir entendu dans une vie antérieure Alors à coup sûr, ça c'est prévu, on se reverra dans un future meilleur Non ce n'est pas du cinéma, comme dans la Déchirure Car la réalité, elle fut cent fois plus dure C'est ce que tu m'as dit, dans ton salon de coiffure Brigitte Bardot cambodgienne Echapée de la dictature…

SAIGON Oi
Les yankees, les faucons se disaient tes amis Mais ils t'ont sacrifié au nom de leur diplomatie Ils t'ont trahie, vendue, à tes frères ennemis Les colons, les viet kong ont gagné la partie Saigon… Ils ont changé ton nom sans aucune raison Ils ont voulu que tu deviennes un modèle de révolution Ils ont mis tes garçons, et tes filles en prison Alors dans cette chanson, y'a une place pour ton nom Saigon… C'est vrai pour moi tu es une inconnue car je ne t'ai jamais vue Seulement de loin sur une carte postale, belle de nuit en Aon zaï Trop près de toi si je m'approche, peut être serais-je déçu ? Non, car tu es number one, de Kamao à Lao Kaï Saigon…

Paroles et musiques TL - LSD 1995. Copyrights Maximum Swing.

AIDE LEXICOGRAPHIQUE AU DECODAGE DE LSD 1995.

Amdo : province tibétaine.

Arapaho : 1. Tribu indienne, 2. Salle parisienne de concerts punk la semaine et nightclub gallo-asiatique le vendredi soir, à proximité de Tolbiac.

Farang : mot thaïlandais signifiant Gaulois, occidental au long nez.

Karen : éthnie Tibéto-Birmane.

Kawthoolei : état indépoendantiste karen, non reconnu par l'ONU, en lutte contre la junte militaro-birmane de Rangoon depuis plus de trente ans.

Kuomintang : littéralement "pays-peuple-parti". A l'issu de la prise de pouvoir en Chine par le Parti Communiste en 1949, les partisans du Kuomintang se sont réfugiés à Taiwan. Certains de ces soldats se sont alors repliés en Birmanie, dans l'attente d'une contre-offensive.

Lhasa : Capitale du Tibet, annexé par les communistes chinois depuis le début des années 50.

LiMi : général envoyé par Taiwan après 1949, pour encadrer les résidus de l'armée du Kuomintang réfugiés dans les états shan de l'Union Birmane, frontaliers de Yunnan.

Lu Han : général de l'armée du Kuomintang, rallié à Mao Tsétoung.

Mae Salong : village septentrional à la frontière de la Thaïlande et des Etats shan, et ex-quartier général des soldats du KMT.

Rangoon : capitale de la Birmanie.

Raya (la) : 1. Mot d'origine turque signifiant le troupeau, la populace des infidèles, par opposition à l'élite. 2. Terme utilisé aux Halles circa 79 par une partie de la jeunesse pour se désigner. 3. Complément d'objet direct du verbe foutre, le sens est alors pratiquer une action destructrice.

Roppongi : quartier de Tokyo.

Saigon : capitale de la République du Vietnam avant le 30 avril 1975.

Soi : mot thailandais signifiant ruelle.

Tambour et Soleil : 1. Symboles emblématiques du drapeau du Kuomintang. 2. Nouvel album de LSD disponible en laser et vinyle.

Taiwan : base insulaire de repli territorial pour le gouvernement KMT de la République de Chine en exil.

Vénales Fiançailles : 1. néologisme inventé par LSD pour désigner un dialogue physiologique non exoréné. 2. Nouveau videodazibao de LSD.

Vientiane : capitale du Laos.

Warhead : 1. Titre d'une chanson de UK Subs. 2. Société organisatrice de spectacles et plaque tournante logistique des concerts de LSD pour la promotion de Tambour et Soleil.

Yamato no kuni no dojosan : demoiselle nipponne.

Le mot de la fin est un message de félicitations pour la naissance de Hans, à Thomas C. et Catherine O. d'Andincourt, toujours présents aux concerts de LSD, de Bratislava à la laiterie de Strasbourg. Merci aussi à M. Joël de Belfort pour sa carte militaro-érotique très esthétique et danke schoen à Torquemada, combo keupon de Stasbourg, de nous avoir envoyé vos décibels en vinyl, qui ont servi de b.o à une partie de cette saisie textuelle du vint-neuvième numéro de Lima Sierra Delta, fini de rédiger à Paris, le 6 XI 2538, avec beaucoup de réminiscences mentales de Cyclo Waterland, ainsi que des Amants Crucifiés.