» Lima Sierra Delta » #15

Bulletin périodique de propagande, publié par LSD à l'attention d'une partie de la jeunesse de France, de partout et d'ailleurs ainsi que de l'International Raya Fan-Club.
Les admiratrices et les supporters de LSD désirant se procurer les prochains numéros devront joindre nécessairement pour toute réponse, autant d'enveloppes timbrées, mentionnant destination et destinataire.
Correspondants étrangers, fournir coupons internationaux.
Contacts :
limasierradeltafanclub@gmail.com
Lima Sierra Delta, b.p. 39, 75221 Paris cedex 05, France.

     »

Concerts LA SOURIS DEGLINGUEE en prévision pour le mois de juin :
10/6/89. Tulle.
24/6/89. Festival des Rocailles (frontière franco-suisse)
A confirmer en juillet : Cahors.

Le bulletin N°15 arrive un peu tard par rapport au précédent, on espère qu'en attendant, vous vous êtes rabattus sur les excellents papiers sur LSD par Laurent Chalumeau dans Rock'n'Folk, Gilles Riberolles dans Best, Achème dans Paroles et Musique, puis il y a eu la tournée Champ-sur-Marne - Belfort - Lorient - Rennes - Orléans - Lyon - Montpellier - Toulouse - Auch - Bordeaux - Dôle -Nancy - Grenoble - Paris Bataclan - Avignon qui a tenu LSD passablement actif sur le terrain. Salut très spécial et dédicace à Didier et Didier du 19ème, la Lyon Connection de Marmotte et Mouton qui ont suivi la tournée plus que normalement ces derniers temps, Nono de l'équipe sauvage et technique de LSD qui a terminé la tournée à l'hôtel des gros verrous. Salut à Poupon (méconnaissable) et Paulo de la Saint-Geoles Connection pour leur descente sur Avignon. Ce soir là, le Mistral a soufflé et nous avons tous passé un bon moment.

27 avril 89, tout était pour embarquer pour le sud de la Chine, destination Nanning où une série de concerts était prévue dans le cadre de la semaine du 1er mai à l'Institut des Beaux-Arts du Guangxi mais LSD invité par l'Association des Etudiants de l'Institute, a dû annuler ce qui aurait dû être une belle aventure. Cela dit, il y a un temps pour tout et la jeunesse de Chine à une heure si grave, a mieux à faire que de se mobiliser pour un groupe de rock and roll. Elle prend son destin en main pour gagner le terrain de sa liberté.

A la mi-juin, Hervé Philippe sortira une compilation de titres rares et de remixes intitulée LSD 80-84 RAYA FAN CLUB SELECTION ce qui vous fera patienter avant d'avoir sous la main LSD BATACLAN 89, le premier album-concert de LSD, gueulantes et larsens garantis, qui sortira en septembre.

Salut à Lionel D, Sébastien D, David E, Elodie R, Eric D, Renaud J, Pierre H, Sylvie J, Hervé P, Yannick L, Isabelle P, Salut à Yann R. bravo pour ta lettre très philosophiquement kung-fu. C'est vrai que la planète risque d'être mise à sac, alors faut espérer qu'on reviendra rapidement en Bretagne pour causer plus longuement avant le grand chambardement…

Salut à Manuel C, merci pour ta carte postale bangkokienne, Salut à Stéphane G, nous n'avons pas prévu de vendre pour l'instant les disques de LSD par correspondance, nous te suggérons de passer toute commande chez ton disquaire habituel.

Salut à Laurence P, qui voulait adhérer au fan-club de LSD. Sache qu'il n'y a pas de formalité d'adhésion, si tu as un faible pour la musique et les paroles des chansons de LSD, tu deviens automatiquement demoiselle supporter de LSD, il n'y a pas d'épreuves à passer.

Salut à Julien C, rédacteur du fanzine ? qui pose des tas de questions. Voilà en résumé les réponses : LSD c'est cinq musiciens, LSD c'est 6 albums, 5 compacts, 3 singles, 1 EP, 3 compilations et des milliers de K7 pirates et outre cela, 1 best of, 1 album en concert, 1 maxi en, prévision. LSD c'est l'histoire de dix ans de rock'n'roll non-stop et sans sursis. 79-89 ! La musique de LSD c'est celle du triangle d'or Paris-Londres-New York, c'est le rythme de la rue. Les gens de LSD se définissent plus comme des mélomanes, moins comme des musiciens. LSD c'est aussi un état d'esprit, c'est pour ça que le dernier album s'appelle QUARTIER LIBRE ! LSD aime pas mal le jazz des années 30-40, voilà pourquoi on a fait une reprise de CARAVANE qui est dédié à Dominique d'OTH parce qu'il vit dans une caravane. LSD n'a pas de disque préféré car il n'existe pas encore. Pourquoi LA SOURIS DEGLINGUEE comme nom ? Parce qu'on n'a pas réfléchi avant ! On aime beaucoup cette question : "avec des groupes comme OTH, Parabellum, Mano Negra et vous LSD, ne pensez vous pas que le rock en France se porte mieux ?" Okay. C'est vrai LSD a contribué à cette amélioration mais il n'y a pas que le rock en France, l'ambition de LSD est de faire mieux dans un style différent.

Salut à James et Allen du fanzine Sanctuaire qui posent des questions à peu près identiques. Réponse globale de LSD : pour l'histoire du groupe et de la formation, reporte-toi à la biographie officielle. Pour le dernier album, nous n'avons pas eu l'impression de bénéficier d'une pub incroyable, la pub à outrance, pro-LSD reste à concevoir (à bon entendeur, salut !). A part la France, LSD est connu physiquement en Suisse (depuis 82) et au Québec (depuis 88) et partiellement à Lhasa, Tibet, où Tai Luc a fait une incursion rapide, fin août 88. Question composition musicale, il s'agit d'une signature collective des 5 LSD correspondant à la création de chacun en matière de rythme, d'harmonie et de mélodie. Quant aux paroles, seul Tai Luc en est responsable non pas parce qu'il en a monopolisé l'écriture mais parce que ses copains manifestent une confiance renouvelée à son égard et ce depuis le début. De même que LSD a une confiance pratiquement illimitée dans -tous- ses supporters qu'ils aient le profil du rock'n'roll ou qu'ils ne l'aient pas. Tu nous demandes ce qu'on pense du fait que les journalistes classent LSD dans la musique Oi ! On pense déjà que les journalistes ne s'intéressent pas excessivement à LSD, par conséquent leurs analyses ont un caractère pratique où leurs classements sont superficiels. Depuis 79, LSD n'a jamais été très strict au niveau musical, ainsi le veut le rythme de la rue et l'air du temps mais par contre la vision du monde qui ressort des textes et paroles n'a jamais changé car c'est un état d'esprit. Le fait que le rythme soit be-bop-jazz, oi !-punk-reggae-ska, soul-funk-slow-blues-rock n'a pour nous aucune espèce d'importance. La musique est l'esclave de LSD ? pas le contraire. Peu importe la musique pourvu qu'il y ait l'ambiance ! Tu tiens à savoir ce qu'on pense de tel ou tel label indépendant, c'est très difficile pour nous de nous intéresser à l'aspect technique commerciale de ces s.a.r.l et consorts du "mouvement alternatif". Nous ce qui nous intéresse, c'est les gens qui créent la musique, pas les gens qui la vendent. Si beaucoup de chansons de LSD font référence à la France, c'est parce que c'est le pays qu'on connaît le mieux, c'est là qu'on vit. C'est un point de départ incontournable, celui de toutes nos aventures quotidiennes. Ecoute bien encore une fois EN FRANCE, MARIE-FRANCE, JEUNESSE DE FRANCE, ça devrait être clair comme de l'eau de roche.

Salut à Jean-Michel D. Désormais tu pourras satisfaire ta passion du compact puisque tous nos albums sont laserisés sauf EDDY JONES mais ça ne saurait tarder. A cet effet, on te conseille d'écrire à Blue Silver, 45 rue de Belleville, 75020 Paris pour obliger ces feignants de producteurs à sortir ce cinquième disque en compact.

Salut à Hervé G. Bien reçu ton courrier de Bretagne et merci d'être fidèle au poste. Quelques nouvelles de la capitale à l'heure où tu recevras ce bulletin. Le 23/5/89 LSD aura joué au Bataclan, Paris, à trois pas de la Place de la République.

Anciens et nouveaux morceaux pour un concert enregistré sur studio mobile afin d'en réaliser un disque dont la sortie est prévue pour septembre. Comme tu as pu le constater, LSD n'a pas délaissé les fans celtiques, d'ailleurs parce qu'on a encore un très bon souvenir de Lorient, de Roseporden et des Hespérides en banlieue de Brest, on est revenu ! N'oublie pas nous plus que deux membres de LSD sont à moitié-bretons, même s'il y a EN INDOCHINE et DERNIER POGO A PARIS qui ne vont pas dans ce sens. Merci pour les photos que tu nous as refilées le soir du concert à l'Ubu, Rennes le 10/3/89.

LA BENNE a fermé ses portes le 31/12/88 après avoir été pendant trois ans la seule boutique rock and roll de Paris et un lieu de rendez-vous exceptionnel. Pascla le Boss de LA BENNE sera présent aux prochaines conventions parisiennes et provinciales.

Salut à Luke Hass. On ne peut que se réjouir de la parution de ton fanzine Wielka Revolucja Ewolucja, d'ailleurs tous ceux qui ont un faible pour le GRAND VOYAGE sauront l'apprécier à sa juste valeur.

Salut à Nathalie D, on n'a pas l'habitude faire de petite bafouille, quand on commence on risque de ne plus s'arrêter. Tu as entre les mains LIMA SIERRA DELTA INFORMATION pour tout savoir sur LSD, on espère que tu sauras faire avec.

Salut à Phil V, tu nous demandes qui est en photo avec Jean-Pierre dans Best N°245. Regarder bien le tatouage au milieu du cou, son autre surnom est Mourssa, un supporter historique et un des premiers dans son style.

Salut à Eric S. Tu vois, finalement on a fait le déplacement en chair et en os jusqu'à Bordeaux (18/3/89). LSD remercie tous les supporters bordelais qui se sont visiblement bien multipliés depuis les deux passages précédents. On a toujours eu une préférence pour ce genre de concert où le public est à la mesure de la musique. Ces mêmes supporters devraient rendre la même justice à Camera Silens, seul groupe digne de ce nom à Bordeaux. Re-salut à Benoît de Camera Silens par la même occasion.

Salut à Frédéric P. Reçu cinq sur cinq ta chronique de l'album QUARTIER LIBRE. Qu'est ec que ça te fait de vivre maintenant QUARTIER LIBRE pour de vrai ? Ok pour que tu nous envois ton interview de LSD (13/2/88).

Salut à Cyril L. Merci pour ton dessin qui transforme notre Ford Mustang en traction-avant. Peut être nous as tu vu à Montpellier, au Mas de Grilla (15/3/89). C'est notre troisième passage et on s'en lasse jamais de fameux soleil du Midi. En effet, quoi de plus grand que de voir arriver Alain des Vierges à cheval ! Quoi de plus "dévariant" que de voir de jeunes psychobilly de quinze ans apportant leur soutien aux indépendantistes tibétains. LA BENNE n'existe plus à Paris mais à Montpellier il y a AH LA LA Musique, 19 rue du Pila Saint-Gély, magasin de disques tenu de main de maître par Alain Voyer, ex-manager d'OTH et Alain le déjà nommé. Alors méridionaux ou touristes de Paris, allez-y ça vaut le déplacement.

Salut à Dominique T. Rien de prévu pour la Belgique au niveau concerts faute de contacts qui permettraient une tournée blitz de LSD.
Salut à Nerino. Le couplet en chinois de EN INDOCHINE c'est l'adaptation du premier couplet en français mais dans un style plus poétique. "Vi dau nen noi ?" à la fin de JO, ça veut dire en vietnamien "pourquoi cela est-il arrivé ?". c'est aussi le titre d'un film vietnamien tourné dans les années 50 en… Camargue ! "Bu dao Chang cheng fei hao han " à la fin de SEUL SUR LA MURAILLE DE CHINE, c'est un proverbe chinois qui signifie "t'es pas un homme si t'as pas été sur la Grande Muraille".

Pour tous ceux qui veulent, comme le fanzine Propagang, correspondre avec LSD, il suffit d'adresser leur courrier à la nouvelle adresse déjà indiquée au début de ce bulletin : LIMA SIERRA DELTA , BP 39, 75005 Paris, France. Ne plus écrire à l'ancienne adresse.

Pour tous ceux qui qui comme Christophe M. veulent se procurer les t-shirts de LSD (65 F l'unité, port compris) il suffit d'établir tout chèque à l'ordre de MAXIMUM SWING. Badges et autocollants seront fournis avec, selon le stock disponible.


Pour tous ceux qui sont amateurs de partitions musicales, nous avons prévu de publier toutes celles du répertoire LSD (79-89). En ce sens les vœux d'Isabelle T. et Olivier P. vont sûrement être exaucés.

Amicalement tout Lima Sierra Delta.