Coronados

Indécrotables parisiens des Abbesses depuis 1981, les membres des Coronados sont d'origines diverses. Dilip, le batteur (de 83 à 85), est pour sa part issu des Spoons, un superbe trio punk de la banlieue sud-est, qui s'étiolera entre les Electrodes et Wunderbach (Manu et Albert).

Après un couple de singles "Rien dont je n'ai besoin" et "Voix blanche et idées noires" et un album honorable "N'importe quoi", ils décident de se mettre en congé de la République, en prenant des vacances prolongées. Un second album "Un lustre" s'en suivra.
Last Call éditera plus tard deux CD "n'importe quoi... et plus" (96), et "Un Lustre et Plus..." (97).

Gérald B. sera leur manager, ainsi que celui de LSD.

Dilip accompagnera Judge Dread à Paris en 1995, avec des membres de LSD et de Wunderbach.

Les Coronados et LSD partageront l'affiche du concert de soutien à Rock à l'Usine, au Cirque d'Hiver, le 7 juin 1986, avec également Bérurier Noir, Porte-Mentaux, Hot Pants et Ludwig Von 88.