Bérurier Noir

Le mot qui décrit le mieux ce groupe est sans aucun doute "engagé". Fondé en 1978 comme un groupe de punk rock classique (Berurier), il prend en 1982 sa forme la plus simple : une voix, une guitare et une boîte à rythme. (Chant : François, Guitare : Laurent, Boîte à rythmes : Dédé ; et à partir de 1985 : Saxo : Pascal "kung fu" ; Chant : Helno ; Chant : Laul ; Chant : La grande Titi ; Chant : La petite Titi ; Saxo : Masto)

Les paroles commencent alors à prendre de l'importance et, en prenant le devant de la scène punk française, le Bérurier Noir (nom emprunté du célèbre personnage de San Antonio) sera le plus important groupe alternatif français, avec un son aussi violent que ses textes. Rien ne sera épargné : les CRS, le Front National, les mouvements keupon et skin, les oubliés, les affamés, les sectes, les hôpitaux psychiatriques, les singes de laboratoire, les ivres, les fous, la violence gratuite, l'anarchie, la société de consommation.

Le succès leur tombera sur la tête en 1988 et, comme pour la plupart des groupes de la sortis du milieu alternatif, il sera la principale cause de la fin de la troupe (mais à cette époque il y avait dans le groupe une remise en cause des valeurs, en dehors des problèmes avec le label, etc. ...).

Ce "suicide programmé" aura lieu lors d'une tournée de trois jours à l'Olympia (9/10/11 novembre 1989) où fut registré leur dernier album, "Viva Bertaga", qui montra la parfaite fusion groupe-public .

Bérurier Noir et LSD joueront deux fois ensemble, au cours du festival Eurorock de Portbail (27 et 28 juillet 1985), avec également Playdead, Damned, Trotskids, Peter & the Test Tube Babies, Washington Dead Cats, Rubella Ballet, et quelques autres ; et au concert de soutien à Rock à l'Usine (7 juin 1986), au Cirque d'Hiver, avec les Porte-Mentaux, Coronados, Hot Pants et Ludwig Von 88.

Bérurier Noir exprimait pourtant un ressentiment anti-LSD. Loran et Marsu, à l'instar de Crass outre-Manche décidaient et désignaient dans leur coin qui n'était "pas clair politiquement". Cela n'a pas empêché LSD de rester "politiquement incorrect" et d'être rejoint catégoriellement par François lors de son passage des BN à Molodoï (90).

Bérurier Noir et les Tolbiac's Toads ont partagé le même local de répétition au Quai De La Gare, ce qui fait que le saxophoniste des Tolbiac en est venu à jouer à la même époque avec les Bérus, puis avec d'autres groupes (Dileurs, Soupe aux Clous) dont Molodoi.