International Raya Fan Club Rascal et Ronan


Rascal S. et Ronan de Paris BarRock

Paris Bar Rock.
Un peu en dehors du réseau associatif, des personnes ont su mettre à profit leurs capacités humaines et intellectuelles pour la création de structures underground mais efficaces. C'est le cas de Rascal et Ronan. Ils furent les instigateurs de Paribarrocks. Lorsqu'un soir de défection du Gibus il fallut trouver une salle en catastrophe, Jimmy prêta son bar situé dans le XXe (rue de Bagnolet). C'était en 1984. Ce soir là naissait, officieusement, un nouveau concept : celui d'un réseau organisé de bars, tous au service des alternatifs.

Il créa de nombreuses vocations et se fit l'apôtre de nouveaux talents (Hot Pants, Los Carayos, Garçons Bouchers, Washington Dead Cats, BB Doc, Parabellum, les Wampas, etc...). La quasi-disparition des alternatifs et le déménagement de Rascal à Bourges en 1989, feront que ces scènes rock auront du mal à survivre et ce malgré un bilan positif jusqu'en 1992.

Les Enfants du Rock leur consacreront plusieurs reportages, mettant principalement en avant François H-L et ses multiples groupes.

Sur le premier album de Pigalle "regards affligés..." (1990) figure la chanson "Chez Rascal et Ronan", qui traite de l'aventure de Paris Bar Rock.

Rascal a été le premier manager des Meteors (avant de passer le relais à Gérald B), comme il a été celui des Wampas à leurs débuts, et il a fait un article conséquent sur LSD dans Nineteen, le magazine toulousain, circa 86-87.

Valérie Casting et Mickey Arsenic (avant de rejoindre la structure Warhead), ont joué un grand rôle dans Paris Barrocks.

Paris Barrocks existe toujours animée par une new breed formée par Ronan.