» Interviews » L'Eclipse. N°3. 1996
Formation actuelle de LSD ?
Il y a ceux que l'on ne présente pas, alias le Canal Historique : Tai Luc, Rikko et Muzo, et celui qu'on ne présente qu'à moitié parce que ce n'est pas un inconnu : Cambouis , batteur (ex-Propsac, ex-Wunderbach, ex-Parabellum, ex-Karbala 413, ex-Gogol). Les deux qu'on présente : Mathieu, barytoniste, et Pedro, trompettiste (lesquels ont accompagné Judge Dread en 95 lors du concert de celui-ci à l'Arapaho).
Pourquoi votre batteur et guitariste sont partis ?
On se fâche toujours pour de bonnes ou de mauvaises raisons, mais jamais à mort. Néanmoins, Jean-Claude a joué de la batterie sur Cousins Cousines du Vietnam, et Paris Montréal Boogie lors des séances d'enregistrement de l'album Tambour et Soleil. Jean-Pierre participe également à la création du site LSD pour l'Internet Raya Fan Club.

Pourquoi avoir sorti le mini-CD "Princesses de la rue" avec 5 fois la même chanson et seulement 2 morceaux live ? Ne serait-ce pas un plan business ?
Le CD remix de Princesses a failli ( !) être un plan business : Lee Thompson, le saxo de Madness était même plus que ok pour taper l'incruste, mais a été éclipsé par le Détachement Féminin des Vénales de la Cigale et de Sabaïland !

Quels sont les projets de LSD ?
LSD retourne en studio fin avril pour enregistrer son nouvel album qui sortira en septembre, titre provisoire qui est aussi le nom du nouvel instrumental : Granadaamok !
Grana parce que Ford Granada, et Amok parce que Amok Serenade. Sinon, Patrick Hélium de Montpellier et ses acolytes parisiens se sont concertés pour reprendre le montage du clip de En Indochine initialisé en… 87 !
D'autres projets vidéographiques sont toujours en cours.

Arrivez-vous à vivre de votre musique maintenant ?
Mieux que certains, et moins bien que d'autres…

Qu'est ce qui arrive encore à pousser LSD à l'approche de ses 20 ans d'existence ?
Secret défense.

Pourquoi ne pas avoir mis votre 1er 45t ("haine haine haine") sur votre compile récemment sortie ?
Ce qui est fait n'est plus à faire. Le 1er 45t de LSD appartient à ceux qui l'ont acheté fin 79 et début 80.

Qu'est ce que LSD pense de la scène punk/oi en France ?
Quand LSD a démarré en 79, le public francilien était déjà Oi avant même que le terme ne franchisse la Manche avec la compile du même nom. Personne ne portait de bombers et de Doc Martins, seulement des vestes de l'armée de l'air et des rangers soldées dans les surplus.

Est-ce que ça vous dérange qu'on ait souvent assimilé LSD aux skins, notamment à cause de morceaux comme Nostalgique, St Sauveur, Une Cause à Rallier ?
Ces morceaux cités sont au départ le soundtrack et le miroir des années 80-83 à Paris et sa périphérie. Respect à tous les acteurs qui ont joué dans ce film jamais sorti en salle.

Comment s'est passée votre dernière tournée ?
Le meilleur public du Kawthoolei Tour était dans le désordre le plus total : celui de Grenoble (Saïd et les Kung Fu Cow Boys de Roybon), celui de Mâcon et celui de la Grave, celui de Toulouse et celui de Montpellier.

Quel est votre meilleur souvenir de concert, tous temps confondus ?
Le meilleur souvenir du Kawthoolei Tous : les cousines de la France indochinoise en treillis sur le particable batterie au concert de le Cigale à Paris.

Que pensez vous de la séparation de Molodoi ?
La question est à poser aux principaux intéressés.

Quels sont les groupes avec qui LSD entretien de bons rapports ?
Les groupes contemporains et alliés de LSD (Wunderbach, Camera Silens, OTH), soit n'existent plus, soit sont en suspend (les Vierges), alors il ne reste plus que les personnes.

Le mot de la fin ?
Le titre de la fin qui est aussi le titre d'un futur morceau : We Lose To Win.

Interview réalisée par Fina.