Articles C64. Mai 1991
On avait laissé La Souris Déglinguée en ébullition au Bataclan, l'an passé, avec un disque de célébration de ses dix ans de rock. Le combo français, qui a traversé les années 80 sans jamais se laisser piéger par un style, est resté une vraie machine à riffs douloureux et à textes orgueilleux. La Souris Déglinguée a su prendre le virage musical vers l'an 2000 qui s'imposait à son évolution.
La nouvelle formule allie maintenant funk cuivré, raggamuffin leste et rock multiracial en gardant le mordant politique des textes qui a fait sa réputation de rebelle. On reste baba devant le bond en avant effectué : tout ce que la scène musicale française compte de nouveauté se trouve intégré au son : les toasts voltigeurs, les samples, le hip hop et le rock qui s'en va trouver des racines en Chine. Deux morceaux de choix : le titre qui ouvre l'album, "Bangkok" en forme de vrai tube et "Banzai" qui le clôt, un exercice de style rimé, incroyable d'inventivité, de drôlerie, où toutes les rimes sont en "Aï".
Ce disque ouvre de nouveaux horizons swingants à un rock français qu'on croyait cloîtré dans le binaire abscons.
Jean-Pierre Simard