Articles Best. Août 1982
Monsieur Georges cachait un cœur de poète derrière des sourcils plus épais que le maquis corse. Il avait même réuni quelques-uns de nos plus fins rimeurs en une anthologie respectée. I l y eut pourtant une brutale censure dans la vie de Monsieur Georges qui nous laissa en héritage le Palais Beaubourg plein de tuyaux et d'escalators pour que les poètes puissent bien respirer et monter au ciel sans se fatiguer.

C'est là que se réunirent dernièrement une bande de vieux poètes éthyliques qui pour faire semblant d'être jeunes et dynamiques invitèrent d'adolescents rimeurs-rythmeurs-riffeurs regroupés dans la très collective Souris Déglinguée. Mais en lisant de mauvais journaux chez le dentiste, les vieux poètes apprirent que cette Souris rotait à table, se mouchait dans les rideaux, buvait de la bière pas fraîche et ô rage, ô désespoir n'était pas verte (le vert c'est poétique) mais rouge (c'est politique).

La Souris fut donc priée d'aller grignoter le Rose (c'est bonbon) où elle fut si gentille que le patron déboucha le champagne (jaune doré). Alors au petit matin, Taï Luc, qui avait pris le grand train gris est reparti monter la garde pour que la peste (brune) ne revienne pas manger la ligne (bleue) des Vosges. La Souris, c'est pas pour ceux qui mettent Stop Hemo sur leur foie de veau.

M.E