Articles Le Berry. 21 avril 1996.

Soirée Déglinguée à Germinal
Soirée un peu folle et éclectique à Germinal, vendredi soir. Avec en tête d'affiche "La Souris Déglinguée", figure mythique de la scène alternative des années 80. Aux cotés des Bérurier Noir et des Garçons Bouchers par exemple, ce groupe a changé de nombreuses données du rock français.
Le public est venu nombreux pour célébrer le renouveau de LSD. Car aujourd'hui, ils sont sûrement plus alternatifs dans leur esprit que dans leur rock. Même si on décèle toujours des traces de leurs années "punk".
Avec, dans les textes, ces fascinations constantes pour la révolte et l'Extrême-Orient, leur musique oscille entre le reggae et le rockab'. La nervosité, elle, est encore là, et le public "pogottait" ferme dans la salle. Avant ce groupe phare, deux découvertes internationales avaient fait remuer Germinal. Emmenés par un chanteur électrique, les Québécois de Zéro Celsius pratiquent un rock psychédélique avec une guitare au son métal. Apparemment ravis de jouer au Printemps, ils se sont donnés à fond dans leur rock chaloupé. C'est ça la générosité québécoise !
Pour la deuxième découverte, le public a pu découvrir que FFF avait son pendant italien : il s'appelle Ottantotto Tasti et vient de Milan. Rythmique latino, cuivres funky pour de la fusion sautillante, avec une dose d'agressivité certaine. Il se paye même le luxe de reprendre à sa manière funk. Qui a dit que l'italien n'était pas une langue pour le rock ?